Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Se laisser guider par le hasard, aller au gré des images, des ruelles, des sentiers et des rencontres. Ouvrir les yeux, le coeur et l'esprit.

L'invasion des puces communicantes

Les grands noms de l'informatique préparent les prochaines générations de puces à radiofréquence, qui devraient intégrer toutes sortes d'objets de notre quotidien. Tour d'horizon.

Jean-Marie Portal (L'Ordinateur Individuel)

Attention, les puces communicantes arrivent ! En fait, l'invasion a déjà commencé... Ces circuits électroniques, capables de dialoguer sans fil, par ondes radio, avec divers appareils, se sont infiltrés dans certains de nos objets usuels, notamment grâce au fameux RFID (Radio Frequency Identification, ou système d'identification par fréquences radio).

C'est cette technologie que l'on trouve dans le « passe » Navigo de la RATP et dans de nombreux autres badges d'accès (ces petits pendentifs qui ouvrent des portes de bâtiments protégés ou privés), les clés électroniques des automobiles dernier cri ou même les marqueurs sous-cutanés que l'on pose sur des animaux de compagnies.

C'est encore elle qui se niche dans les étiquettes « intelligentes » collées sur les livres et les disques de certaines bibliothèques (pour gérer les prêts) et que l'on trouvera, demain, sur les produits vendus en hypermarchés, pour payer sans déballer le contenu de son chariot.

Tous ces systèmes reposent sur le même principe : la réunion d'une puce et d'une antenne. Ils se différencient par leur capacité de traitement et de stockage, mais aussi par leur portée et leur débit ; des caractéristiques qui dépendent des technologies employées pour les circuits intégrés et des fréquences utilisées pour les ondes (de quelques kilohertz pour les dispositifs à faible portée jusqu'à plus de 2 GHz pour les dispositifs longue distance).

Et c'est en travaillant sur ces points que les scientifiques nous concoctent de nouvelles générations de puces communicantes : beaucoup plus petites, pour pouvoir être intégrées à n'importe quel objet ; dotées d'une plus grande mémoire, pour y stocker davantage d'informations ; ou à très haut débit, pour transmettre rapidement d'énormes volumes de données (plus la fréquence utilisée pour la communication par ondes radio est élevée, plus sa longueur d'onde est courte, et plus l'antenne est petite).

Les prototypes, qui existent dans les laboratoires de recherche laissent augurer des puces communicantes miniatures surdouées, que l'on risque de trouver un peu partout dans un futur proche...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
On n'a pas fini de se gratter la com
Répondre