Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Se laisser guider par le hasard, aller au gré des images, des ruelles, des sentiers et des rencontres. Ouvrir les yeux, le coeur et l'esprit.

Développement durable

Secret Depuis le sommet de Rio en 1992 sur l'avenir écologique de la planète Terre,  et donc accessoirement de ses habitants, une nouvelle approche sur la préservation de l'avenir a fait son chemin.

Parallèlement à cela, la "mondialisation" aussi a fait son chemin. Laquelle s'accompagne évidemment (et fort heureusement) de ses détracteurs avec "l'alter mondialisation".

Et nous dans tout cela? Comment concilier notre confort (légitime), nos besoins d'expansion avec la protection de la nature et la préservation de l'avenir?

La réponse se trouve dans le "Développement durable". En effet, sans faire injure à votre intelligence, dans "Développement durable" il y a bien ces deux mots, jusqu'à maintenant, totalement antinomiques:
- développement
- durable

Certains ont bien compris qu'au rythme où nous allons, c'est la ligne droite "dans le mur".

Et alors?
Il paraît que "de la discussion jaillit la Lumière"!  C'est ce qui a été tenté puisqu'en 2002 s'est tenu le "Sommet de la Terre" à Johannesburg que l'on a requalifié de "Sommet modial du développement durable". Réunion marquée par le discours (très réaliste) du président de la république française qui commençait par ces mots :"La maison brûle et nous regardons ailleurs"

Malgré tout, il est des Hommes de bonne volonté qui prennent l'affaire à coeur et veulent croire en l'humanité de l'Homme.
Johannesburg, le lieu n'est pas choisi au hasard puisque ceux qui prendront la peine d'aller sur le lien vers le site du "Sommet de la Terre" verront qu'il y est énormément question du développement de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique latine... de l'Europe.

On y a parlé d'élimination de la pauvreté (ça aide pour le développement), de santé, de mode de consommation, d'aide au développement, de protection et de gestion des ressources...

Mais me direz-vous, tout ça ce sont des mots...  Regarde autour de toi! Toujours autant sinon plus de voitures, d'usines, de pétroliers qui sillonnent les mers et océans, de déchets dans nos poubelles...
C'est vrai! Mais le seul fait de prendre conscience d'un danger permet de l'analyser, le comprendre et trouver les moyens d'y faire face.

"Paris ne s'est pas fait en un jour" célèbre dicton pour dire aussi qu'il faut laisser du temps au temps. Ce ne sont pas les générations actuelles qu'il faut convaincre, mais bien les futures que la survie passe par le changement.

Pour cela, toutes les initiatives possibles et imaginables sont les bienvenues de l'individuel au collectif comme:
- se déplacer à pieds, à vélo ou les transports en commun, éteindre les lumières inutiles, arrêter le robinet (à Las Vegas, en plein désert du Nevada, plus on consomme d'eau et plus le coût au litre augmente)
-le commerce équitable
- ou alors la  France (tout au moins) qui a créé un ministère de l'écologie et du développement durable.

Comme il est écrit dans Qohelet (en français "l'Ecclesisate") "Qui accroît la connaissance accroît la souffrance"; comment ne pas s'émouvoir quand on sait que notre façon d'agir actuelle détruit notre futur? Vouloir préserver l'avenir passe donc obligatoirement par l'information et par l'éducation car pour faire vivre une idée il faut, non seulement l'audace de l'exposer mais aussi, la volonté de la faire comprendre.

A un niveau mondial, c'est l'ONU qui se lance dans l'avenir par l'intermédiaire de l' UNESCO . En effet, le pari est mis sur l'éducation des générations futures.



Je parlais bien du futur qui se conjugue au présent sur les bases du passé.

A nous, à vous de jouer pour que ce troisième millénaire se développe durablement.

Pour les "Voyageurs" courageux (diaporama en Flash) que vous pouvez arrêter à tout moment en fermant la fenêtre dans laquelle il est ouvert
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q


La voilà ta 6e image !!!


C'est celle que je chosirais moi.... beaucoup à dire sur ce sujet.


 


Bisous, mon cher Alphomega... je vais, par mes commentaires, t'obliger à plonger un peu dans ce passé bloguesque.


Mais je n'ai pas envie que tu te noies. :0010:



Répondre